Sénégal Tourisme Promotion Destination

Sénégal : une destination touristique en perte de vitesse

1964551-10202481769837085-845967464-n-1.jpgLe tourisme représente la première industrie économique au monde devant l’industrie automobile et l’informatique avec un flux de capitaux de l’ordre 837 milliards d’Euros en 2013 selon les estimations de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Avec son hospitalité légendaire « la Téranga », le Sénégal est un pays stable qui compte sur ce secteur pour son émergence économique. Avec 222,8 milliards FCFA de recettes brutes en 2010, le tourisme est la deuxième source de devises après la pêche. L’objectif de deux  millions de touristes est visé en 2020. A l’image de pays comme le Maroc, l’Egypte, etc. notre pays pourra-t-il profiter de ce boom ?

Porte de l’Afrique de l’Ouest, ancienne colonie française, le Sénégal a une population jeune et de plus en plus instruite. Réputés être de grands voyageurs, les Sénégalais constituent de fortes communautés un peu partout dans le monde. Des hommes politiques, des intellectuels, des sportifs et des artistes ont vendu la destination Sénégal à travers le monde.

A l’heure où le monde est devenu un village planétaire, les citoyens du monde poursuivent leur découverte de zones jadis inconnues. Le voyage constitue la meilleure manière de s’imprégner de la culture des autres peuples, de leurs us et coutumes afin de s’en inspirer, d’échanger, de faire des affaires ou simplement de se divertir.

Au Sénégal, le tourisme c’est prés de 100 000 emplois et une contribution non négligeable au PIB. Diverses facettes du tourisme existent au Sénégal : balnéaire, d’affaires, de mémoire ou encore l’écotourisme. Les principales activités touristiques sont les excursions dans les parcs naturels, la chasse, les visites de sites historiques où la farniente dans les réceptifs hôteliers. Bref, il existe bien un secteur relativement organisé entre les voyagistes (tour-opérateurs) et les centres de loisirs. Toutefois, le tourisme ne se résume pas à ces aspects. Certains touristes choisissent de vivre dans des familles sénégalaises pour mieux s’imprégner du vécu des sénégalais : il s’agit, selon l’expression consacrée, du tourisme intégré.  

Pays à dominance religieuse avec une population à majorité musulmane, le Sénégal souhaite aussi développer le tourisme à caractère religieux. En effet, de nombreux savants soufis ont vécu dans ce pays et leurs œuvres littéraires sont de plus en plus vulgarisées. Ainsi, à l’image de la célèbre ville de Tombouctou au Mali, la ville de Pire a abrité une université islamique il y a plusieurs siècles. Les anciens auteurs sénégalais d’écriture arabe se retrouvent dans divers terroirs et leurs œuvres continuent tant bien que mal à être conservées. La communauté chrétienne aussi à des sites à valoriser  comme celui de Popenguine où la vierge Marie fut apparue.

La destination Sénégal est très attractive pour l’Europe et l’Amérique grâce à sa proximité. Cependant certaines attitudes et réalités du terrain constituent un frein au développement du secteur touristique.

En effet, l’aéroport offre la première impression à un visiteur de notre pays. Malheureusement l’image qui est offerte est loin de la carte postale touristique du pays de la téranga. Le touriste est accueilli par une horde de gens (cambistes, vendeurs de puces téléphoniques, taximen, badauds) offrant divers services. Ce qui est gênant dans tout cela c’est la pression exercée sur le touriste. Cette quasi-émeute qui à l’accueil aéroportuaire peut d’emblée donner déjà une très mauvaise image du pays.

En poursuivant sa route, le regard du touriste sera d’abord attiré par l’impressionnante quantité de sachets usagés à l’air libre puis sera choqué par l’insalubrité du pays. D’ailleurs, il faut signaler que les emballages plastiques annoncent la présence des lieux de résidence en zone rurale. Ce qui constitue un véritable fléau. En outre l’indiscipline caractérisée des Sénégalais se vérifie dans la rue par le non respect du code de la route, des passages cloutés, les dépôts sauvages d’ordures, l’odeur nauséabonde des urines entre autres. L’occupation anarchique des rues et des marchés ainsi que le très mauvais système de transport démontreront à suffisance que l’ordre n’est pas une valeur pour les gens de ce pays.

objets-d-art.jpg102-3939.jpgAu moment de rentrer, il est naturel d’acheter un cadeau ou un souvenir du séjour. L’endroit indiqué est l’un des villages artisanal puisque les marchés locaux offrent surtout des produits mal conditionnés. Là bas aussi, si ce n’est la mauvaise qualité des produits, c’est le manque de créativité et d’innovation qui freine le secteur. Et pourtant l’artisanat est très lié au tourisme puisque la demande intérieure pour l’artisanat d’art n’est pas très importante. Incapables de s’organiser et très frileux dans leurs investissements, les artisans pêchent par leur amateurisme au moment où le marché mondial de l’art explose. Travailler avec des designers et s’ouvrir aux autres artistes du monde peut permettre à ce secteur de sortir de la crise.

L’ensemble de ces points sombres empêchent le Sénégal d’attirer beaucoup plus de vacanciers. La conséquence immédiate est que d’autres destinations sont préférées au pays de la téranga comme la Gambie voisine.

Avec plus de 1000 Kilomètres de côte marine, le Sénégal continue à avoir des atouts valables pour se positionner sur le marché du tourisme. Pour cela, il est nécessaire de sensibiliser les populations sur l’amélioration d’abord de leur cadre de vie, ce qui constitue déjà un vaste chantier. L’insalubrité et la modernisation du service des transports doivent être identifiées comme des objectifs intermédiaires pour l’atteinte de l’objectif d’un million de touristes. De plus, il serait intelligent de repenser le tourisme au Sénégal pour que les autochtones puissent mieux connaitre le pays. Voici une niche qui pourrait satisfaire les velléités de voyage des adultes comme des plus jeunes sénégalais d’ici ou de l’étranger. Tous les emplois qui en résulteront feront sortir notre économie de la morosité.

Mohamed Seck

Mai 2014