Adja Wone nous parle de la vie

Avec le paradis à la clef

Ensemble, admirons la chute du poème décomposée en syllabes. Elle symbolise plus qu'un simple espoir : une espérance. Bonne lecture. A vos plumes !

Ah! incomplète vie
Pourtant, nous nous obstinons à vouloir te parfaire
En semblant oublier que tu n'es pas entière
Que ta maîtresse vie parfaite et éternelle
Réside au sommet de l’échelle
Pourquoi ne cessons-nous pas de te parer
Comme un jardin de roses
Ne devons-nous pas t'accepter comme tu es ?
Afin d'avoir le temps de nous préparer1001427 813660021981766 883050135 n
Pour atteindre ton inégalé paradis
Inéluctable rêve tant souhaité
Qui surgit souvent dans nos rêves
En formant ces magnifiques lettres.
PA-RA-D I S.

Adja Wone

Etudiante en Licence

Option : Audit, Contrôle et Gestion

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : lundi, 05 Mai 2014