Payer 2000 francs au lieu de 150

Transports : Autre chronique 

Fraude dans le bus : Il dut débourser 2000 francs à la place des 150
Le fraudeur, futur client ordinaire de la société Dakar Dem Dikk, eut chaud, très chaud. Il ne sut à quel saint se vouer dans cet incident qui l'opposa vers 8 heures du matin aux agents de la 3 D.
Le principal tort du fraudeur, c'est qu'il s'est permis de ne pas s'acquitter du prix du ticket une fois dans le bus de la ligne 9 devant le conduire à la Place de l'indépendance.
Du terminus Liberté 5 aux allées du Centenaire, il s'est tenu coi et put voyager tranquillement jusqu'à ce que l'un des agents de sécurité, nouvelle trouvaille du nouveau Directeur Me Moussa Diop le démasquât.
Pris, la main dans le sac, le fraudeur n'y opposa aucune résistance. Bien au contraire, il voulut se ressaisir... Il s'approcha du receveur, lui tendit 150f, somme que ce dernier refusa conformément aux textes régissant sa profession.
- Garde tes pièces. Je ne les prendrai pas. Tu devais acheter un billet depuis une dizaine de minutes, lui disait-il.
L'agent de sécurité qui se trouvait à moins d'un mètre du receveur se réjouit de cette prise matinale. La moisson fut, quoi qu’on dise, bonne pour lui. Il s'enthousiasma et annonça la "bonne" nouvelle à son collègue qui se trouvait devant.
- Dis au chauffeur que nous ferons un crochet à la Police pour y déposer le fraudeur ; mesure prise en premier par le receveur. Ils hésitèrent entre la Police du 4ième et celle du Plateau.
Pendant ce temps, le fraudeur eut droit à quelques soutiens : des clients qui essayeront d'intercéder vainement en sa faveur.
Le receveur se montra, à juste titre d'ailleurs, intransigeant. Conscient de la bêtise commise et suivant le conseil avisé d'un client, il sortit un billet de 1 000f qu'il tendit pendant un peu plus d'une minute au receveur (non moins maître des lieux). Le refus de ce dernier fut catégorique.
- Tu ferais mieux de présenter 2 000f. Ça ne se négocie pas. A défaut, nous te de poserons à la Police et sur place, tu payeras 12000 francs.
Sachant pertinemment que les carottes étaient cuites pour lui, le fraudeur s'arrangea pour sortir deux mille francs du sac qu'il tenait en bandoulière.
Le receveur lui remit en contrepartie 13 tickets de 150frs chacun et une pièce de 50 frs. Une scène assez cocasse faire acheter autant de tickets à un fautif : c’est une attitude fort dissuasive, convenons-en.
Le gars qui lui avait suggéré de présenter un billet de 1000 francs et de s’en tenir à cette somme se moqua de lui lorsqu’il aperçut la dizaine de tickets que le receveur remit au fautif.
- Garde bien les tickets et prends-en un chaque matin, lança-t-il avant de faire tomber son terminal Galaxy S6.
Rira bien rira le dernier, avions-nous envie de lui dire. Je vous laisse imaginer la tête de l’ex fraudeur. Gêné, il fut obligé d’affronter les regards des autres clients qui avaient du mal à se faire à l’idée qu’il ait pu oublier d’acheter à temps son billet.

30/01/2016

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire