Que de formules célèbres !

Dakar ne dort toujours pas

Traduisons en actes ce que nous disons. Dakar ne dort-il toujours pas ?

De simples expressions

Que de formules avec lesquelles on nous saoulait à longueur de journée, sans pour autant que de telles formules n’impactassent qualitativement sur la vie des Sénégalais. Du fameux « défar ba mu baax »( comprenez oeuvrer jusqu'à la perfection) au célébre « tabaax ba mu kawé »( ou construire solidement et en hauteur), en passant par « Sénégal  dieum kanam, France diade koñ » ( Un Sénégal prospére tandis que la France vrille)  rien n’a changé. Paradoxalement !

Depuis peu, une expression provenant du milieu de la lutte est présente sur toutes les lèvres. Elle est même devenue une danse : « takk ci rip », à mettre à l’actif de Tapha Tine. Cette formule connotée péjorativement au départ car signifiant « être mouillé jusqu’au … cou » (peut-être), a acquis une virginité sémantique qui ferait que tout le monde revendiquât le fait d’être mêlé à tout ou presque. C’est à la mode : autant l’employer  pour être tendance car au pays de la téranga « dara métiwul ».  

Dakar ne dort pas, dites-vous ?

Cette émission ne déroge pas à cette triste règle qui fait que les expressions utilisées soient vides de sens. Sa diffusion a lieu tous les samedis tard dans la nuit. Elle a pour principal mérite le souci de prendre les Sénégalais pour des demeurés. Etant donné qu’on voudrait donner l’impression de proposer du « direct »

Alors qu’en réalité les différents sujets proposés ont été enregistrés à l’avance. Son présentateur vedette DJ BOUBS tient tant bien que mal les téléspectateurs en haleine via ses commentaires ou ses pas de danses, bien à la mode, soit dit en passant.

Cette émission constitue un véritable créneau publicitaire. Du moins la publicité y est déguisée. On entendra ainsi untel m’a coiffée ; unetelle m’a habillé(e) ; son atelier ou sa boutique se trouve quelque part dans la ville, etc. Les peaux « xessalisées » sont au devant de la scène avec ces animatrices qui font venir les sponsors.

Dakar ne dort pas, dites-vous ? Oui vous avez raison : la capitale festoie malgré le stress ambiant. On accueille cette émission partout au Sénégal et dans le monde avec des adaptations à la sauce locale. Dans Dakar ne dort pas, il peut y avoir Fatick, Kaolack, Saint Louis,  Pikine, Marseille, Bamako ou je ne sais quelle autre localité ne dort pas.

Suite logique Dakar se tape une grasse matinée le lendemain. En attendant de se remettre au travail à partir du lundi matin.  Si seulement on pouvait matérialiser ce que nous exprimons afin que notre pays puisse aller de l’avant. Traduisons en actes ce que nous disons. Ne voyez-vous pas qu’entre la réalité et la perception il y a un fossé ?

4 votes. Moyenne 4.75 sur 5.

Commentaires (2)

ibnoze
  • 1. ibnoze (site web) | dimanche, 22 Septembre 2013
Bien vu Madame Fatou ça l'est décidément; même si on comprend aisément la mise en scène.
Fatou
  • 2. Fatou | samedi, 21 Septembre 2013
"En attendant de se remettre au travail à partir du lundi matin" ......pour ceux qui ont du travail et c'est peut être là tout le débat..."Dakar ne dort pas " ne serait-il pas l’opium d'un certain peuple???

Ajouter un commentaire