Les policiers et le choc

Il n'y eut point de constat

Episode 3 100e5746-2.jpg

Quand il s’agit de la police, sommes-nous obligés de nous plier à chaque fois ? Tout dépend de la situation. Convenons-en, tout de même.

Lundi 12 Août 2013, une scène assez rare se produisit  sur l’avenue qui donne son nom à l’Université Cheikh Anta Diop. Il y eut une collision entre un pick-up de la police roulant à vive allure  en sens interdit (mais permis pour la police seulement) et un scootériste  qui venait du « couloir de la mort », très célèbre ruelle menant à ce temple du savoir.

Le choc fut brutal. De loin, on pouvait entendre le bruit causé par la rencontre des deux  engins. Sans surprise aucune, le scootériste en caftan noir tomba par terre. Il avait, sous le coup du choc, vu non loin de lui ses cachet, encrier, registre, casque, mouchoir, chapelet, etc. renversés.

Sur ces images, vous pouvez voir le policier qui conduisait le pick-up s’enquérir des nouvelles de l’homme en caftan qui s’était sitôt après le heurt relevé. Il n’y eut donc point de constat. Le scootériste rassura ses interlocuteurs policiers, un peu déboussolés.

100-5745.jpg-Ça va,  ne vous inquiétez pas, je vais bien.

Sur ce, les policiers regagnèrent leur pick-up blanc et le scootériste ralluma son engin, après avoir enlevé la poussière visible sur son caftan.

 Diallo Ibnou

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : dimanche, 18 Août 2013