Une indignation logique

Thierno Mouhamadou Diallo

Avec la fin de la «marche républicaine », l’émotion suscitée par les évènements survenus à Charlie Hebdo et dans l’hypermarché Kasher va bientôt retomber et là les vraies questions seront posées. Pourquoi cela s’est-il produit en France ? Pourquoi personne n’a vu venir ? Que faire pour que cela ne se reproduise pas ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles les autorités françaises devront trouver réponses. Nous, nous allons nous intéresser à un tout autre sujet : l’indignation.

Indignation contre la connerie des terroristes

Comment ces derniers peuvent-ils justifier la mort de dix-sept personnes ? Sûrement pas par la religion musulmane. En effet ce qu’on nous a appris dans nos écoles coraniques est que la vie est sacrée et que quiconque ôte la vie d’un être humain en dehors du djihad ira en enfer. Or, le djihad est fini depuis belle lurette, le seul djihad qui est autorisé aujourd’hui est celui que nous devons mener contre nous-mêmes pour ne pas succomber face aux plaisirs illicites d’ici-bas. De plus, il y a un hadith qui dit que « le vrai musulman est celui qui ne fait pas de mal à autrui ni par ses actes ni par ses paroles » ce qui justifie que la médisance soit considérée comme un pêché. En plus ils ont quitté les bureaux de Charlie Hebdo en déclarant « on a vengé le Prophète (PSL) ». La question qui s’impose est la suivante, le Prophète le leur a-t-il demandé ?

Non à cette « indignation sélective » !

Soyons clairs ce drame est déplorable, dix-sept personnes y ont perdu la vie. C’est énorme. Mais que dire donc du nombre de victimes palestiniennes, centrafricaines, nigérianes, syriennes, libyennes, irakiennes, tamoules, égyptiennes etc. ? Jusqu’à preuve du contraire une vie est une vie.

 Comment expliquer donc que les événements de Charlie Hebdo suscitent plus d’indignation à travers le monde ? Nous serions tentés de penser qu’une vie française vaut plus qu’une vie palestinienne ou nigériane.

Que dire aussi de nos chers Présidents africains ? Ils se sont empressés d’aller manifester à Paris. Sont-ils aussi Charlie ?

Si oui, qu’ils publient les caricatures dans leurs pays respectifs pour soutenir le journal (toutes les caricatures, pas seulement celles relatives à l’islam).

Si non que sont-ils allés faire en France ? Manifester pour la liberté d’expression ou dois-je dire la liberté de blasphémer ? Cette liberté existe-t-elle dans un pays du continent africain ? Ou bien c’est leur façon de soutenir la lutte contre le terrorisme ? Ce serait alors un acte louable. Pourquoi dans ce cas les autres nations n’ont-elles pas bénéficié de cet élan  de solidarité ?  Ont-ils été contraints de manifester ou l’ont-ils fait pour entrer dans les bonnes grâces de la France ? Nous osons espérer que ce ne sont pas ces raisons qui ont guidé le choix de nos dirigeants. Même si nous savons que nos Etats sont décolonisés mais ne sont pas pour autant indépendants.

Enfin en y allant nos dirigeants nous représentent-ils ou défendent-ils leurs propres intérêts ? Je doute fort que les Sénégalais, Maliens, Gabonais, Nigériens et autres Africains soient majoritairement des Charlie, sûrement pas. Et pourtant cela n’a pas empêché nos dirigeants de tous nous rebaptiser Charlie. A leur retour, j’espère qu’ils vont payer les cérémonies de baptême afin d’officialiser les changements de nom.

 Thierno Mouhamadou Diallo

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : mercredi, 28 Janvier 2015