La polygamie a-t-elle toujours sa place dans notre société ?

Assez belle analyse

02042012280-4.jpgComme partout en Afrique, la jeunesse subit un choc des cultures. Les tendances du monde se retrouvent aussi au pays de la Téranga. Dans cette marche au pas de charge vers le progrès, nous assistons à une occidentalisation à la sénégalaise.  Un bon nombre d’us et coutumes sont remis en cause comme la polygamie.

La polygamie a été pratiquée dans les sociétés traditionnelles africaines. Elle était pratiquée pour garantir une descendance et d’offrir un nombre de bras supplémentaires pour les travaux agricoles. La polygamie a été aussi pratiquée par les sociétés  européennes. D’ailleurs, son interdiction par la religion chrétienne s’est faite il n’y a de cela que quelques siècles. L’islam viendra réformer cette pratique pour n’autoriser que 4  femmes au maximum à la condition pour l’homme  de pouvoir subvenir aux besoins de la famille.

De nos jours, de moins en moins de jeunes deviennent polygames. Les raisons de ce changement sont à chercher dans l’évolution du comportement. Nous pouvons citer la durée des études qui repousse l’âge du mariage, la pauvreté qui frappe les zones rurales, la cherté de la vie en zone urbaine, mais surtout les problèmes familiaux. Au fond, c’est ce point qui gène les candidats à la polygamie. La page des faits divers est régulièrement approvisionné en histoires sinistres de jalousie entre coépouses.  Tout y passe de la bagarre, à la défiguration par l’acide, à l’eau bouillante en passant aux tentatives d’empoisonnement jusqu’à la guerre mystique. Le choix de ce statut matrimonial semble à long terme assombrir les perspectives d’une vie heureuse et tranquille. Cependant, il reste encore des hommes convaincus qu’il y a du bon dans cette manière de vivre.

Pourquoi continuer à soutenir la polygamie ? La première réponse qui me vient à l’esprit est que c’est une recommandation divine pour le musulman. De plus, il faut être courageux et le dire l’homme est naturellement polygame. Il a besoin de séduire. En poussant plus loin, la polygamie est bénéfique au couple dans ce sens qu’elle permet à l’épouse de se consacrer plus de temps pour son épanouissement.  Dans ce même registre, l’épouse sera moins perturbée par l’absence de son conjoint dont il est sûr qu’il n’ira pas courir les jupons mais sera bien chez sa coépouse. Pour éviter certaines dérives, il serait mieux que tout se fasse dans les liens du mariage. Enfin, n’oublions pas que nous sommes dans une société du partage. Les coépouses forment une même famille, les enfants ne sont pas ceux de leur mère mais de la famille. Il ne saurait donc y avoir une jalousie entre demi-frères ou demi-sœurs.

La polygamie malgré tout continue à soulever des passions. Pour ou contre, souvent notre position sociale décide pour nous.  L’homme est de nature polygame et les femmes le savent bien. Toutefois la femme sénégalaise a  développé tout un arsenal pour garder son homme. Souvent, de nouvelles noces du mari sont vécues par la première épouse comme une défaite. Je suis de ceux qui soutiennent la polygamie. Je pense que la bonne entente entre le mari et ses épouses permet de garantir un climat apaisé et bénéfique à tous. Messieurs soyez justes, attentifs et posés ; j’ai foi que tout se passera bien.

Mohamed Seck

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire