M. Inthy Sangaret analyse les actions de

La délégation à la sécurité sociale

La délégation à la sécurité sociale, une structure d’assistance ou de promotion?

La délégation à la sécurité sociale et à la solidarité nationale, depuis quelques semaines sillonne le Sénégal pour partager avec les autorités locales et les acteurs à la base les spécificités du programme de bourses à la sécurité familiale.

Ce programme nous ne cesserons de le répéter a toute sa pertinence dans la stratégie globale de lutte contre la vulnérabilité des familles frappées par la mauvaise récolte de 2011 et les autres aléas tels que la hausse des denrées de premières nécessités. Pour rappel, l’Etat du Sénégal en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial avait déjà mis en œuvre le « cash voucher », un programme d’aide alimentaire pour soutenir les ménages vulnérables, quelques mois auparavant. Il s’agissait de 12338 ménages, menacés d’insécurité alimentaire.

imgp0195-1.jpgLa mise en œuvre du programme de bourses familiales vient renforcer toutes ces actions et, sera effective à partir du 15 septembre 2013. Selon M. Mansour Faye, ce programme sera étalé sur 3ans. Nous applaudissons des deux mains, mais nous aurions été encore plus enthousiastes s’il avait ajouté qu’il y aura d’autres programmes qui viendront en appoint au programme de bourses familiales.

A mon avis, un an après les premières distributions la délégation devrait s’atteler à aider ces ménages ciblés à sortir des affres de la pauvreté. Autrement, elle verserait dans une intervention purement assistancielle, ce qui serait d’une portée limitée.

Vue la rareté des ressources de l’Etat, la délégation devrait voir les différentes articulations qu’il est possible d’avoir avec les autres départements de l’Etat. En guise d’exemple, la délégation en partenariat avec le ministère de l’agriculture pourrait faciliter la relance des activités agricoles de l’ensemble des ménages paysans dans la cible. La maison de l’outil pourrait être mise à contribution concernant l’outillage de ces derniers. Le ministère de l’élevage, le ministère de la famille, ainsi que d’autres pourraient être sollicités selon la spécificité des cibles que nous avons dans les ménages vulnérables.

Autrement dit, la délégation devrait continuer le programme de bourses familiales en y adjoignant des activités complémentaires visant à aider les ménages de façon plus durable.

C’est dans ce sens que  nous invitons les personnes chargées de concevoir les outils de collectes de prendre en compte ces aspects, et ceux qui seront chargées de recueillir les informations de faire un travail à la hauteur des attentes. Si le ciblage est escamoté tout tombera à l’eau.

Aussi, pour moi, le critère déterminant lors de la sélection devrait être l’absence de revenu c‘est-à-dire les ménages qui n’ont pas 1dollar/jour. Tous les autres critères devront être des critères secondaires, si nous voulons en faire bénéficier le maximum de familles vulnérables.

                                                                                                                Inthy Sangaret

                                                                                            Assistant Social

           

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire