Magal Touba 2015

Défilé politique ? Déclinaison de programme politique ou visite de courtoisie?

Chers politiciens !

Votre présence à Touba devrait se mesurer à sa juste valeur. On ne peut pas soustraire Touba de la politique. Mais quelle politique ?

Nous avons besoin d'une politique de développement économique et social. Former la personne et déformer le mensonge, l'orgueil, l'hypocrisie, et la traîtrise pour aboutir à un individu correct, sérieux et serein dans ses actes. C'est la ligne directrice de la politique de cheikh Ahmadou Bamba.

Touba est une ville dont tout le monde doit se glorifier y compris l'état sénégalais. Puisque c'est une ville qui, par son budget propre, est arrivée à se hisser au Rang des Villes Modernes dans la sphère planétaire.

Donc chers politiciens !

Votre présence successive à touba ou défilé politique, ou déclinaison de programme, visite de courtoisie est trèscomplexe selon la vision du programme de développement de Touba.

Le Président Macky Sall avec ses intentions immédiates pour apporter sa contribution dans la construction de l'autoroute " ila Touba" est à saluer. On dit souvent que les gens sans bruit sont dangereux, il n'en est pas ainsi des autres. 
Le Premier Ministre, Idrissa Seck, parti d'une volonté future, de décliner son programme pour développer le Sénégal avec des invectives et des raisonnements juges fort malheureusement négatifs, pense que sa place politique est légitime a Touba. Et d'autres personnalités ont défilé politiquement a Touba.

La ville de Touba est dépendante de la politique de construction morale de l'homme et rejette la politique du renard qui veut duper et flatter le corbeau pour manger le fromage, la force du loup qui amène loin des forêts l'agneau pour le dévorer pour légitimer le procès. Non ! Touba est une terre d'accueil comme la terre promise pour les prophètes.

Chers politiciens!

L'étymologie de "politique" comme " la gestion de la cité " est entre vos mains, il ne faut pas salir ce beau nom qui regorge un "p" à son initiale de prospérité et un "e" en finale qui parait caduc mais qui symbolise l'espoir de toutes les cités. Préservons- la! Évitons d'être de mauvais acteurs sur scène qui jouent mal et qui trompent, surprennent et dominent. " La raison du plus fort ne doit pas être toujours la meilleure". je suis désolé M. de La Fontaine, apres la Fontaine, c'est le ruisseau.

L'enrichissement ilicite est dangereusement devenu le viatique d'un certains nombre de politiciens dont la référence sur leur statut même est devenue chose complexe et port de ridicule. Car chers politiciens " ce que l'on acquiert méchamment , on le dépense sottement". Un bien mal acquis ne prospère jamais, qui s'acquitte, s'enrichit. Néanmoins, évitons aussi de chatier les innocents à tort et à raison. la justice doit etre équitable. Punir l'innocent est toujours une contingence facile, mais l'acte peut se retourner à l'impriviste sur soi-meme. c'est une grande honte à celui qui châtie autrui en oubliant qu'il châtie soi-meme.

Le nouveau modèle d'homme politique transparait dans un des poèmes de cheikh Ahmadou Bamba "matlabou shifai" où le cheikh revient sur les vertus d'un comportement"makarimal akhlakh" (le bon comortement), la construction d'une famille unie et fortifiee " wa la tabouri wala ta na fouri", éléments clés d'une bonne gouvernance au détrimen d'une ingerance signe de détresse du navire politique. nous seuls, peuples sénégalais, pouvons fonder une démocratie et une unite nationale dans la totale discretion lointaine et independante du soutien de l'occident. Il y a un beau verset senghorien, verset qui dit magnifiquement " je rêve ce soir d'amuissement a la finale des nations". un visionnaire de l'unité africaine.

Nous seuls, nation sénégalaise, pouvons accélérer la marche d'une victoire certaine de notre propre histoire vers la direction du développement total et sans condition pour préserver notre dignité, notre courage et nos symboles forts du socle de l'espoir africain. Jamais par le bras d'autrui, les grands États ont émergé de leur carence économique et culturelle.

Chers politiciens!

Un Etat ne doit pas avoir droit de vie et de mort sur sa population comme Louis XIV dans la royauté française du 17eme siecle. Aujourdhui, on pense injustement que le modèle démocratique est américain comme on pense que l'autorité qui doit intervenir sur les états islamistes est saoudien. Il faut revoir le concept politique et repenser la notion, sous l'horizon d'attente du peuple, dans le logos philosohique. Edgar Morin disait que" les hommes ne dialoguent pas, ce sont les cultures qui dialoguent". Donc Touba, une ville de dialogue, de paix et de prospérité où chaque homme est tout l'homme et pour tous les hommes". Ce qui justifie que le premier talibe de Serigne touba se nomme cheikh Adama Gueye qui reforme et résume à la fois Adam Père dans son individualité et dans son collectif.

Cette fameuse phrase de Waldiodio Ndiaye, qui reprend dans des contours moins subtils une citation d'Andre Malraux, est une méditation sur la politique négative qui anéantit le monde: " En Afrique, la politique est une tragi- comédie ou des cabotins réinventent Shakespeare".

Touba se détourne de tout ce qui est injures ou invectives discursives. La ville est sourde et muette sur des questions personnelles de positionnement entre personnalités politiques. Donc, à sourde oreille sur des considérations négatives, on finit par gagner la confiance des méchants.

Dans L'odyssée d'Homere, les membres de l'équipage étaient obligés de boucher leurs oreilles avec du cidre pour éviter d'entendre mortellement les cris des sirènes qui menaçaient le navire.

Donc, chers politiciens!

Cette ville de Serigne Touba a besoin d'accompagnement pour ses propres réalisations que Khadimou Rassoul a tracées depuis fort longtemps. Puisque développer Touba qui fait partie du Sénégal est un succès pour le pays et pour l'état dont le prestige serait le succès s continental et intercontinental en matière de resources humaines et d'infrastructures.

Oumar Dieye 
Professeur de Lettres.

5/12/2015

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire