Au Sénégal

Trop bon...

Au Sénégal : « Trop bon, trop con. Gentil : imbécile », n’est-ce pas ?

Un site. Dîtes-vous ? Oui, mais qu’est-ce que ça te rapporte, concrètement ?

Nombreux sont ceux qui nous interpellent en ces termes. Le site doit rapporter quelque chose, dans les normes. Nous en sommes convaincus. Mais cet apport ne saurait être que financier ! Non. Nous ne pouvons et ne devons pas mettre au centre de tout l’argent, quand bien même ces espèces sonnantes et trébuchantes seraient le nerf de la guerre ou plutôt de l’entreprise.

Nous nous sommes lancés dans cette aventure car nous étions convaincus que le blog était réducteur. A l’époque, nous postions un article chaque semaine ou toutes les deux semaines avec quelques rares commentaires, bizarres parfois. Ainsi, nous avons choisi le nouveau type d’entreprise que le prix Nobel Muhammad Yunus[1] appelle « social business[2] ».

Voici la définition qui me convainquit : un social business est une société créée « dans l’objectif de faire le bien, d’apporter des changements positifs au monde sans attendre de cette activité qu’elle rapporte de l’argent à court terme».

Une précision de taille. Nous ne serons jamais trop bons pour devenir trop cons ; nous ne serons point gentils à telle enseigne d’être considérés tels  des imbéciles. Nous avons voulu innover certes, mais nous avancerons en gardant les yeux grands ouverts. 

Permettez nous de nous approprier la formule de 2 PAC «  Life goes on ».

Dara métiwul waay. Ça ira Incha ALLAH !

 

PS : Nos remerciements à vous qui visitez votre site. Nous venons d’enregistrer 896 visiteur(s) / 2574 page(s) vue(s).

13 Mars 2013.

 


[1] Muhammad Yunus est fondateur de la Grameen Bank,prix Nobel de la paix, professeur honoris causa à HEC Paris et coprésident de la chaire HEC entreprise et pauvreté.

[2]In « L’entreprise sociale devrait faire partie intégrante du monde des affaires »

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire