Logo

Le résumé suivi de discussion

Le résumé suivi de discussion

Le Résumé suivi  de discussion                                    M. DIALLO IBNOU


I-  LE RESUME
PRESENTATION : Le résumé de texte est un exercice littéraire qui ne doit pas se limiter à une simple réduction d’un texte soumis à votre appréciation. En effet, celle –ci  doit s’accompagner d’une fidélité absolue au  sens, à la  progression  et au   système d’énonciation (il faut employer les mêmes temps et modes verbaux, utiliser les mêmes  pronoms personnels, reconduire les mêmes connecteurs logiques et dire la même chose).
               De fait, le texte final ne sera  ni plus, ni moins qu’une contraction du texte original. Par conséquent, on respecte les textes officiels en ce sens qu’il ne s’agit pas d’une discussion (il faut présenter avec le plus d’objectivité possible le message de l’auteur), encore moins d’une analyse (dans la mesure où on doit respecter la composition du texte, sans y insérer des éléments extérieurs), ou d’un commentaire (puisqu’on est tenu de n’établir aucune distance,  ou de donner son point de vue).
A- Comment résumer ?  Le principe même de cet exercice nécessite la maitrise d’un certain nombre d’éléments essentiels :
            1 -Qu’est-ce qu’un mot ?
               On appelle  mot  tout ensemble de lettres qui n’est interrompu, ni par une espace, ni par un tiret, ni par une apostrophe, ni par un signe de ponctuation. Dés lors, les expressions  c’est-à-dire et  s’il vous plait comportent chacune quatre mots.
           2 - Quel est le type de texte ?
              Un texte de résumé est similaire à bien des égards à un développement dans une dissertation littéraire. C’est un texte argumentatif. A l’image de celui-ci, il a une structure précise, en d’autres termes, il fonctionne tout en respectant les règles d’une argumentation cohérente. Dans ce type de texte, chaque paragraphe s’organise autour d’une idée principale ou maitresse  suivie d’une ou de plusieurs idées secondaires et d’un exemple.
           3 - Où se situe la thèse de l’auteur ?
              Il faut souligner que dans le texte de résumé, la thèse de l’auteur apparait le plus souvent dés son entame (au début du texte, dans le premier paragraphe). Cependant cette thèse peut dans certains cas se situer au niveau du dernier paragraphe.
                 Résumer un texte c’est composer un autre texte plus court qui contient  l’essentiel du message de l’original.
B- Quelles sont les composantes du texte?
Elles doivent être clairement répertoriées dans la perspective d’une rédaction cohérente d’un bon résumé.

Pour cela il faut repérer :

1-      L’idée générale : On identifie le thème général du texte et les idées principales qui s’y rencontrent.

      2-   Les mots-clés : Ce sont les mots les plus importants du texte autrement dit ceux qui sont porteurs des idées essentielles. On les souligne du coup on parvient à distinguer l’essentiel de l’accessoire.

     3-   Les mots de liaison  ou connecteurs logiques: Ilspermettent de découvrir la logique du texte et de suivre le raisonnement  de l’auteur. Ces mots peuvent être encadrés.
Attention : il ne faut pas négliger la disposition typographique du texte  qui apporte souvent des indications utiles.

    4-   Le plan du texte : ce préalable permet de dégager la structure logique du texte.

Après  ce travail on devra  rédiger avec clarté et cohérence le résumé

C.  Comment rédiger ?  La rédaction du résumé obéira à quatre principes.
         1- La réduction : Ce travail de réduction est imposé. Généralement on demande de réduire le texte au quart de sa longueur. Le nombre de mots est précisé (une marge de plus ou moins 10 % est admise).
         2- La sélection : En sélectionnant  on éliminera :

les répétitions d’idées, de même que les effets de style tels que : exclamation, interjections, et les éléments secondaires c’est -à -dire les exemples isolés, les noms propres, les citations, etc.

Remarque : il y a deux types d’exemples : les exemples argumentatifs qui servent à appuyer un argument et les exemples illustratifs (qui font office d’explication).Dans le cadre de cet exercice les exemples argumentatifs peuvent être reconduits.
        3- La fidélité absolue
On restera fidèle :
a. au message du texte : on ne doit pas juger les idées du texte : aucune intervention personnelle.
b. à la perspective du texte : Aucune distance ne doit être  prise avec le texte de base. On  doit se substituer à l’auteur  du texte  original. Ainsi, on n’écrira jamais : « Hugo écrit que …. » etc.-, si l’auteur  emploie la 1ere personne, on l’emploiera également.
c. à l’ordre du texte : on doit respecter la composition du texte.
       4- La netteté :
On présentera ainsi :
a. Un texte autonome. Il ne faut pas faire un montage de citations empruntées à l’original. On conserve le vocabulaire de base (la recherche systématique de synonymes est absurde), on évitera de reproduire les mêmes  phrases ou les mêmes expressions de l’auteur. Une reformulation s’impose.
b. Un texte cohérent : on ne juxtaposera pas les phrases ou les paragraphes. On les reliera par des mots de liaison qui assureront la cohérence de l’ensemble.
En définitive, le résumé sera compréhensible sans qu’il soit nécessaire de connaitre le texte original.
NB: On utilise un brouillon : si le résumé est trop long, on essayera de contracter ce qui pourra l’être tout en évitant d’amputer une idée essentielle; par contre si le résumé est court on verra au cas échéant si une idée principale n’a pas été laissée en rade.

 

II- LA DISCUSSION

Définition :
Discuter c’est examiner  par le biais d’un débat (oral ou écrit), en étudiant le pour et le contre, en montrant la part de vérité (et du coup d’erreur) ;  discuter c’est aussi remettre en question une affirmation, une opinion, une pensée, un problème, un avis, etc.  La discussion est une réflexion personnelle dans laquelle le candidat examinera de manière critique une des idées maitresses traitées par l’auteur du texte de base. En guise de documentation on pourra utiliser les avis d’autres auteurs.
Structure de la discussion
Sa structure est identique à celle d’une dissertation. Elle fait ainsi appel à un raisonnement clair et cohérent qui  comporte : une  introduction, un développement ou discussion proprement dite et une conclusion.
A- L’introduction
Le candidat présente le thème du texte à discuter. En respectant les différentes étapes d’une introduction classique (en amenant le sujet, en le posant et en annonçant le plan). On pose le problème en précisant les données de façon claire et concise.


B- La discussion proprement dite ou développement
C’est la partie essentielle de l’exercice. C’est le moment de présenter les arguments qui s’opposent. On analyse d’abord la thèse de l’auteur avant d’évoquer l’antithèse en  dernier lieu. Cet exercice exige une démarche rigoureuse (en d’autres termes une sérieuse réflexion critique). Précisons, au demeurant, qu’il ne devrait aucunement s’agir d’un montage d’extraits du texte initial.
C- La conclusion : Dans cette dernière étape, le candidat fera la synthèse de son travail. Il adoptera une position personnelle définitive par rapport au problème discuté.

Source principale : Alain Pagés, Joelle Pagés-Pindon, Le Français en Seconde, Nathan, 1987.

25 votes. Moyenne 3.48 sur 5.

Commentaires (4)

keita
  • 1. keita | Mercredi, 01 Octobre 2014

Merci, génial. Je vous remercie.

Amy Kébé
  • 2. Amy Kébé | Samedi, 07 Juin 2014

c'est un site à saluer car non seulement vous participer à la formation des élèves mais aussi vous sensibiliser les gens.

ibnoze
  • 3. ibnoze (site web) | Lundi, 25 Février 2013

Merci bien. Vos encouragements me vont droit au coeur.

Mme diaw
  • 4. Mme diaw | Lundi, 25 Février 2013

Bonsoir cher collègue
je trouve votre site très intéressant.Il a un avenir prometteur.je vous souhaite beaucoup de succès.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : Samedi, 28 Décembre 2013