Que de maximes

Une si longue lettre de Mariama Bâ

  1. Des arguments justifiaient mon comportement: à un certain âge, irrémédiablement, le garçon ou la fille s'ouvre au sentiment de l'amour. Chapitre 23
  2. Une réorganisation s'imposait pour enrayer le mal. A génération nouvelle, méthode nouvelle, ... J'acceptais d'être "vieux-jeu."La nocivité du tabac m’était connue et je ne pouvais souscrire à sa consommation. Ma conscience la rejetait, comme elle rejetait l'alcool. Chapitre 23
  3. "Les irréversibles courants de libération de la femme qui fouettent le monde, ne me laissent pas indifférente. Cet ébranlement viole tous les domaines, révèle et illustre nos capacités.

Mon cœur est en fête chaque fois qu'une femme émerge de l'ombre. Je sais mouvant le terrain des acquis, difficile la survie des conquêtes : les contraintes sociales bousculent toujours et l'égoïsme mâle résiste. Instruments des uns, appâts des autres, respectées ou méprisées, souvent muselées, toutes les femmes ont presque le même destin que des religions ou des législations abusives ont cimenté. Chapitre 27

L'amour, si imparfait soit-il dans son contenu et dans son expression, demeure le joint naturel entre ... deux êtres. S'aimer! Si chaque partenaire pouvait tendre sincèrement vers l'autre ! S'il essayait de se fondre dans l'autre! S'il assumait ses réussites et ses échecs! S'il exhaussait ses qualités au lieu de dénombrer ses défauts ! S'il réprimait les mauvais penchants sans s'y appesantir! S'il franchissait les repères les plus secrets pour prévenir les défaillances et soutenir, en pansant, les maux tus.

C'est de l'harmonie du couple que naît la réussite familiale, comme l'accord de multiples instruments crée la symphonie agréable.

Ce sont toutes les familles, riches ou pauvres, unies ou déchirées, conscientes ou irréfléchies qui constituent la Nation. La réussite d'une nation passe donc irrémédiablement par la famille. Chapitre 27

4- La honte tue plus vite que la maladie. Chapitre 12

5-Je ne peux t'offrir rien d'autre, alors que tu mérites tout. L'estime ne peut justifier une vie conjugale dont je connais tous les pièges pour avoir fait ma propre expérience.

Tu crois simple le problème de la polygamie. Ceux qui s’y meuvent connaissent des contraintes, des mensonges, des injustices qui alourdissent leur conscience pour la joie éphémère d’un changement. Je suis sûre que l’amour est ton mobile, un amour qui exista bien avant ton mariage et que le destin n’a pas comblé.

C’est avec une tristesse infinie et des larmes aux yeux que je t’offre mon amitié. » Chapitre 21, lettre de Ramatoulaye à Daouda Dieng

Images 19

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : samedi, 13 Juin 2015