Episode troisième

De l'assemblée nationale au "maintien" de OTD

 Le cas des députés Mbaye Ndiaye et Moustapha Cissé Lô :

"Qui donne ordonne"


images-2.jpgCes deux honorables députés précités furent des camarades d’infortune de l’actuel président M. Macky Sall. Ils étaient, tous les trois, membres du Parti Démocratique Sénégalais. Nous ne reviendrons pas sur les péripéties de leur départ dudit parti. Toujours est-il que, depuis peu, des rumeurs font état de fortes sommes d’argent mbaye-ndiaye-1.jpgreçues en guise d’indemnités (un peu plus de cent soixante millions). Le flou qu’on essaie d’entretenir sur cet argent confère au sujet son caractère assez louche.

Simples questions : sont-ils les seuls à être indemnisés ? Et M. Macky Sall a-t-il perçu son dû ?

2-      L’honorable Fatou Thiam

phoca-thumb-m-fatou-thiamnd-samb-3-1-1.jpgL’honorable Fatou Thiam aura fait le buzz. Ses propos lors de la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre Aminata Touré sont diversement appréciés. A renfort de subjectivité, convenons-en, elle avait démonté pièce par pièce l’allocution de Madame Touré. Fatou Thiam était dans son élément. Elle tirait sur tout ce qui bougeait ; ne ratant pas le Pm et ses collègues Barthlémy Dias et Abdou Mbow. Elle fit un clin d’œil aux détenus Karim Wade, Bara Gaye et Cheikh Béthio THioune.

On lui reproche son manque de courtoisie et son immaturité faisant qu’elle soit choisie pour « faire le sale job ». De bonnes guerres, avons-nous envie de dire.

3-      La sortie des enseignants de l’Alliance Pour la République

Les enseignants qui se réclament de l’A.P.R ont profité de leur point de presse pour s’en prendre à leur ministre de tutelle. Fait inédit, ils reprochent  à Serigne Mbaye Thiam ce qu’ils feraient à sa place. Ils mettent ainsi en exergue le fameux « ôte-toi de là que je m’y mette ». Cette attitude ne saurait prospérer.

La colère de cette organisation enseignante  provient, selon eux, de la volonté du ministre à recruter des militants du Parti Socialiste au détriment de membres de l’A.P.R. Alors que ces recrutements ne devraient nullement obéir à des couleurs partisanes. Que les compétences soient mises en avant.

4-      Au Parti Socialiste, Ousmane Tanor Dieng ne lâche pas l’affaire :

tanor-dieng.jpgM. Ousmane Tanor Dieng n’a pas encore dit son dernier mot. Il bénéficie au sein du Parti Socialiste d’un solide réseau d’amis prêts, peut-être, à le soutenir pour qu’il candidate une « dernière » fois. On joue le jeu au sein de ce parti. Au nom de la discipline, M. Malick Noél Seck, responsable politique à liberté de ton légendaire, a été exclu du parti, le mieux structuré au Sénégal. Le Maire de Dakar Khalifa Sall n’a pas clairement affiché ses ambitions même si tout le monde le voit venir.  

Sénégal : Sunumbir 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : samedi, 31 Mai 2014