Le Parti socialiste reconduit OTD

Nouvel épisode

1 Le Parti socialiste : un parti ordinaire

M. Ousmane Tanor Dieng est reconduit pour la énième fois. Ainsi donc, il reste toujours secrétaire général du Parti socialiste sénégalais. En réalité, sa réélection fut un secret  de polichinelle eu égard à son influence au sein de ce parti qu’il contrôle depuis plus d’une douzaine d’années. OTD déterminé à ne point lâcher l’affaire quittera quand il le voudra comme tant d’autres en Afrique.

Maître Aïssata Tall Sall a eu le mérite d’afficher ses ambitions politiques au moment où tous les autres prétendants au poste de secrétaire général avaient préféré se ranger derrière l’indéboulonnable OTD. Aura-t-elle un bel avenir au PS ? L’avenir nous édifiera.

Restons au Parti Socialiste pour nous intéresser cette fois-ci à une question à prendre au sérieux

2- De qui se moque la Ministre Aminata Mbengue Ndiaye ?

Son écart de langage est sur toute la toile. Elle fait le buzz avec cette insulte indigne de son rang qu’elle proféra au siège du PS à Colobane. Elle fut trahie par son micro. Mais quelle que soit sa posture, responsable politique et Ministre de la République, avait-elle le droit de sortir de sa bouche de telles insanités ? Quel que soit son énervement devrait-elle s’en prendre à des perturbateurs de la sorte ? Ne devrait-elle pas se plaindre auprès de la commission d’organisation du congrès ?

Madame la Ministre est responsable de ses propos et elle doit mesurer l’ampleur des dégâts qu’ils lui causeront. Ils ternissent et terniront son image. Nous aurions aimé qu’elle s’excusât publiquement ; ne serait-ce que pour réparer le préjudice causé au public.

Nous ne nous attendons point à une démission car nous sommes au Sénégal. Seulement son masque est tombé bien bas. Dire qu’elle fait partie de ceux qui sollicitent les suffrages des Sénégalais.

3- Idrissa Seck et ses sorties tous azimuts

Depuis son retour au Sénégal, M. Idrissa Seck ne rate aucune occasion pour s’en prendre à l’actuel régime. Tirant sur tout ce qui bouge, il alimenta les débats politiques des semaines durant.

M. Idrissa Seck accueillit pourtant le Président M. Macky Sall et son gouvernement lors du conseil des Ministres délocalisé à Thiés. Une posture républicaine normale malgré toutes les intentions qu’on lui prête.

4-M. Mor Ngom dérapa

Il a réagi et beaucoup réagi après le retour de Wade au Sénégal. Il nous réserva une contribution et des sorties à la télévision et à la radio. Sur le plateau de la SEN TV  avec le présentateur de SEN JOTAAY, il fit une grave erreur en soulignant que l’arrestation de M. Karim Wade répondait à une forte demande sociale formulée par les manifestants de la place de l’Obélisque.  

5- M. Mary Teuw Niane fait face

Il eut le culot de réagir et de demander à Maître Wade son ex bienfaiteur qui le nomma Recteur de « grandir ». La contribution de M. Mary Teuw Niane nous parut peu commode car il quitta le navire du PDS à la veille du second tour de l’élection présidentielle de 2012.

Nous pensons qu’il est mal placé pour donner une leçon de morale à Wade même sous le coup d’un excès de zèle. M. Niane doit gérer son image en faisant face à cette campagne médiatique dont il est victime sur la toile. La crise universitaire  constitue un virage qu’il lui faudra aborder avec beaucoup plus de tact que de fermeté, seulement.

6- Maître Abdoulaye Wade se tut et repartit

Maître Wade eut le seul mérite de placer bon nombre d’observateurs ou d’acteurs de la classe politique dans une posture fort embarrassante. Il fit usage du caractère ambivalent de sa personnalité :   responsable politique et ancien Chef d’Etat.

Il poussa à bout Ismaïla Madior Fall qui passa à côté en lui demandant de choisir entre son statut d’ancienChef d’Etat et de Secrétaire Général du PDS. Maître Wade eut droit à un accueil spectaculaire, fit des déplacements à l'intérieur du pays et repartit en France.

7- Dr Aliou Sow candidat en 2017

Il tisse sa toile sur la scène politique nationale. Son mouvement politique est très présent dans les milieux universitaires. Il profita de la sortie de son livre pour s’en prendre à Idy et à M. Macky. Il se positionne déjà en vue de la présidentielle de 2017. Il ne cache pas ses ambitions. Nous avons comme l’impression qu’il s’est vu Président dans ses rêves, en attendant la réalité.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire