Jules Laforgue

Texte cent soixante et unième

Texte choisi : « La cigarette » de Jules Laforgue
I- Présentation de l’auteur :
Jules Laforgue ( 1860- 1887) appartient au groupe des « décadents », terme inventé par Baudelaire et qui désigne des êtres déçus par la vie et faussement désinvoltes vis-à-vis d’elle. Son recueil poétique Complaintes ( 1885) traduit son pessimisme.

II- Texte : La cigarette
Oui, ce monde est bien plat ; quant à l'autre, sornettes.
Moi, je vais résigné, sans espoir, à mon sort,
Et pour tuer le temps, en attendant la mort,
Je fume au nez des dieux de fines cigarettes.

Allez, vivants, luttez, pauvres futurs squelettes,
Moi, le méandre bleu qui vers le ciel se tord,
Me plonge en une extase infinie et m'endort
Comme aux parfums mourants de mille cassolettes(1).

Et j'entre au paradis, fleuri de rêves clairs
Où l'on voit se mêler en valses fantastiques
Des éléphants en rut à des chœurs de moustiques.

Et puis, quand je m'éveille en songeant à mes vers,
Je contemple, le cœur plein d'une douce joie,
Mon cher pouce rôti comme une cuisse d'oie.
(1) Brûle-parfum

                          Jules Laforgue, Le Sanglot de la Terre, La cigarette, 1885.

III- Quelques axes de lecture
- Le pessimisme de Jules Laforgue
- Les vertus conférées à la poésie
- Le sens de la dérision : un ton sarcastique
- Les confidences du poète
- Repérage et interprétation de figures de style : métaphore, comparaison, hyperbole, anaphore, pléonasme, etc.
- Quelle est la tonalité du poème ?
- Quelle impression vous donne la chute du texte ?
Versification
- Comment appelle-t-on ce type de poème ? Dîtes s’il est régulier ou irrégulier
- Procédez au décompte syllabique des vers 2, 5, 8, 13
- Étudiez la nature, la disposition et la qualité des rimes
IV- Insistons sur :
1- L’impératif

L'impératif est "le mode de l'injonction(1). Il permet d'exprimer, à la forme positive, un ordre, une exhortation, une prière, un conseil ou une suggestion. Il permet d'exprimer, à la forme négative, la défense."
Il existe à la deuxième personne du singulier et aux deux premières personnes du pluriel.
Exemple : « Allez, vivants, luttez, … »
2- Homophones grammaticaux
Quand, quant

a- " Quant à"signifiant en ce qui concerne est une locution prépositionnelle.
Exemple : " quant à l'autre, sornettes."
b- "Quand" est u adverbe interrogatif ou une conjonction de subordination
Exemple : "quand je m'éveille en songeant à mes vers"
Remarque
"Qu'en",
qui symbolise la combinaison de "que" et de " en", s'obtient à travers une élision.
Exemple : Il soutient qu'en plein match les joueurs doivent se donner à fond.

27/08/2017

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
Aucun texte alternatif disponible.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : dimanche, 27 Août 2017